Annulation d'achat (démarchage à domicile, demande d'acompte) gratuite : Modele de lettre et exemple gratuit

Des centaines d’exemples et modèles de lettres types gratuits.

Facilitez vos démarches avec nos lettres gratuites.

Vous devez rédiger une lettre mais vous ne trouvez ni le temps ni les mots pour l’écrire. Lettres-Faciles vous propose gratuitement de vous aider dans vos démarches de rédaction. Pour cela, nous mettons à votre disposition des centaines de lettres et courriers types. Tous nos modèles de lettres s’accompagnent de conseils pratiques, de références aux textes de loi et des informations nécessaires à leur utilisation.

Annulation d'achat

(démarchage à domicile, demande d'acompte)

Vous trouverez ci-dessous notre exemple de lettre de annulation d'achat (démarchage à domicile, demande d'acompte). Ce modèle de lettre est entièrement gratuit. Nous vous conseillons de le modifier pour l'adapter à votre situation avant de l'envoyer. Nous espérons que cette lettre gratuite vous aidera dans vos démarches.

[Vos Prénom, Nom]
[Votre adresse]
[Code Postal] [Ville]
[Votre téléphone]
[Votre email]

Nom de l’entreprise
[Adresse]
[Code Postal] [Ville]

[Lieu], le 15 décembre 18.

Lettre recommandée avec avis de réception.

Objet : Annulation d'achat

Madame, Monsieur,

Lors du passage à mon domicile d’un de vos démarcheurs le [date] , j’ai signé un bon de commande, concernant (l’installation d’une véranda, l’achat d’un aspirateur modèle Blizz et de marque …) pour la somme totale de [prix] Euro, dont je vous joins la photocopie.


Lors de la signature du bon de commande, il m’a été demandé de régler la somme de [prix] Euro, comme acompte, je vous informe que selon la loi sur le démarchage article L 121-26 du code de la consommation, cet acompte ne pouvait avoir lieu avant l'expiration du délai de réflexion prévu à l’article L 121-25 du code de la consommation. Je demande donc l’annulation de mon achat et vous mets en demeure de me rembourser mon acompte sous huit jours.

Je vous rappelle que selon l’article L121-28, toute infraction aux dispositions des articles précédents entraîne la nullité du contrat et peut-être punie d'une peine d'emprisonnement d'un an et d'une amende de 3 750 euros ou de l'une de ces deux peines seulement, et je vous informe que je ne manquerai pas de saisir les tribunaux si vous ne vous exécutez pas dans le délai imparti.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes plus sincères salutations.

[Votre signature]

UTILISATION DE LA LETTRE :

Vous bénéficiez des dispositions protectrices de la loi sur le démarchage à domicile dès lors que vous avez été démarché chez vous, même s’il est venu sur votre demande, mais aussi sur votre lieu de travail, et dans tout autre lieu non destiné à la vente. (par exemple si vous avez été invité par téléphone à vous rendre dans un magasin contre la promesse d’un cadeau).

A adresser directement à l’entreprise (plutôt qu’au démarcheur), elle est civilement responsable des démarcheurs, même indépendants, qui agissent pour son compte.

CE QUE DIT LA LOI :
  • Article L121-21
  • Est soumis aux dispositions de la présente section quiconque pratique ou fait pratiquer le démarchage, au domicile d'une personne physique, à sa résidence ou à son lieu de travail, même à sa demande, afin de lui proposer l'achat, la vente, la location, la location-vente ou la location avec option d'achat de biens ou la fourniture de services. Est également soumis aux dispositions de la présente section le démarchage dans les lieux non destinés à la commercialisation du bien ou du service proposé et notamment l'organisation par un commerçant ou à son profit de réunions ou d'excursions. .

  • Article L121-25
  • Dans les sept jours, jours fériés compris, à compter de la commande ou de l'engagement d'achat, le client a la faculté d'y renoncer par lettre recommandée avec accusé de réception. Si ce délai expire normalement un samedi, un dimanche ou un jour férié ou chômé, il est prorogé jusqu'au premier jour ouvrable suivant. Toute clause du contrat par laquelle le client abandonne son droit de renoncer à sa commande ou à son engagement d'achat est nulle et non avenue. Vous devez bien sur restituer les articles en votre possession ou en informer le commerçant que vous les tenez à sa disposition. Rien ne peut alors vous être réclamé comme indemnité.

    Dans un deuxième temps, le démarcheur doit vous remettre sur le champ un contrat écrit comportant des mentions obligatoires.

  • Article L121-23
  • Les opérations visées à l'article L. 121-21 doivent faire l'objet d'un contrat dont un exemplaire doit être remis au client au moment de la conclusion de ce contrat et comporter, à peine de nullité, les mentions suivantes :

    1° Noms du fournisseur et du démarcheur

    2° Adresse du fournisseur

    3° Adresse du lieu de conclusion du contrat

    4° Désignation précise de la nature et des caractéristiques des biens offerts ou des services proposés

    5° Conditions d'exécution du contrat, notamment les modalités et le délai de livraison des biens, ou d'exécution de la prestation de services

    6° Prix global à payer et modalités de paiement ; en cas de vente à tempérament ou de vente à crédit, les formes exigées par la réglementation sur la vente à crédit, ainsi que le taux nominal de l'intérêt et le taux effectif global de l'intérêt déterminé dans les conditions prévues à l'article L. 313-1

    7° Faculté de renonciation prévue à l'article L. 121-25, ainsi que les conditions d'exercice de cette faculté et, de façon apparente, le texte intégral des articles L. 121-23, L. 121-24, L. 121-25 et L. 121-26.

    Et elle lui interdit également de vous demandez le versement d’une somme (arrhes, acomptes ou encore caution) s’il vous laisse l’objet commandé pendant la période de réflexion de 7 jours.

  • Article L121-26
  • Avant l'expiration du délai de réflexion prévu à l'article L. 121-25, nul ne peut exiger ou obtenir du client, directement ou indirectement, à quelque titre ni sous quelque forme que ce soit une contrepartie quelconque ni aucun engagement ni effectuer des prestations de services de quelque nature que ce soit. Toutefois, la souscription à domicile d'abonnement à une publication quotidienne et assimilée, au sens de l'article 39 bis du code général des impôts, n'est pas soumise aux dispositions de l'alinéa précédent dès lors que le consommateur dispose d'un droit de résiliation permanent, sans frais ni indemnité, assorti du remboursement, dans un délai de quinze jours, des sommes versées au prorata de la durée de l'abonnement restant à courir. En outre, les engagements ou ordres de paiement ne doivent pas être exécutés avant l'expiration du délai prévu à l'article L. 121-25 et doivent être retournés au consommateur dans les quinze jours qui suivent sa rétractation.

  • Article L121-28
  • Toute infraction aux dispositions des articles L. 121-23, L. 121-24, L. 121-25 et L. 121-26 sera punie d'une peine d'emprisonnement d'un an et d'une amende de 3 750 euros ou de l'une de ces deux peines seulement.

    BON A SAVOIR :
  • Article L121-22
  • Ne sont pas soumis aux dispositions des articles L. 121-23 à L. 121-28 : Les ventes à domicile de denrées ou de produits de consommation courante faites par des professionnels ou leurs préposés au cours de tournées fréquentes ou périodiques dans l'agglomération où est installé leur établissement ou dans son voisinage

    Les ventes, locations ou locations-ventes de biens ou les prestations de services lorsqu'elles ont un rapport direct avec les activités exercées dans le cadre d'une exploitation agricole, industrielle, commerciale ou artisanale ou de toute autre profession.